Asters

Edité le 07/08/2007

  • Réduire la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Envoyer la page à un ami

GYPA

 Le projet Gypa, « Reconstruire le centre d'élevage de Gypaète barbu pour contribuer au renforcement de la population du massif alpin »

 Asters, Conservatoire d'Espaces Naturels de Haute-Savoie, gère le centre d'élevage de Gypaète Barbu de Domancy depuis 2002.

 Le projet Gypa, « Reconstruire le centre d'élevage de Gypaète barbu pour contribuer au renforcement de la population du massif alpin », a pour principal objectif la reconstruction de l'unique centre d'élevage de Gypaète barbu en France, situé dans le massif des Alpes. Il se déroule du 1er avril 2016 au 30 juin 2019. Il est financé par l'Union Européenne via le Programme Opérationnel Interrégional du massif des Alpes (POIA) et par l'Etat français via le Fonds National d'Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT-CIMA).

 Ce projet contribue ainsi aux programmes de réintroduction de l'espèce, puisque les oiseaux nés et élevés dans ce centre sont réintroduits en nature, notamment dans plusieurs sites du massif alpin français tels que le Parc Naturel Régional des Baronnies et le Parc Naturel Régional du Vercors.

 Le projet vise à :

- Reconstruire le centre d'élevage de Gypaète barbu dans sa globalité,

- Réaliser un bâtiment durable, en utilisant au maximum des matériaux biosourcés et des ressources locales,

- Réaliser un bâtiment performant, équipé d'un matériel technologique innovant

- Optimiser et améliorer le fonctionnement du nouveau centre d'élevage.

 Les résultats attendus à l'issue du projet sont les suivants :

- Le centre d'élevage est reconstruit. Son aménagement (conception, construction) et son équipement sont innovants et performants.

- Le fonctionnement du nouveau centre d'élevage est optimisé et amélioré au quotidien.

- Le nouveau centre d'élevage intègre des moyens de sensibilisation du grand public innovants et garantissant la tranquillité des oiseaux.

- Le nouveau centre apporte les conditions pour une amélioration du succès de la reproduction et du bien-être des oiseaux en captivité, permettant potentiellement une augmentation du nombre de poussins à réintroduire.

 

Contact :

Etienne Marlé, technicien faune

etienne.marle@asters.asso.fr